Les facteurs clés de succés d’une entreprise

success start up

Quel est le meilleur moment pour créer son entreprise ?Quels sont les facteurs les plus importants pour le succès d’une entreprise ?

 

 

Aujourd’hui, chaque startup établit sans cesse de nouveaux process, ils testent, analysent, automatisent et réitèrent. Si les entreprises aujourd’hui copient ou même s’inspirent de cette organisation, ils pourraient dépasser toutes leurs attentes.

 

Comment est-il possible qu’autant de startup échouent ?

Qu’est ce qui fait que plus d’une startup sur deux échouent après 5 ans d’existence ?

 

Sur une étude de Bill Gross sur 200 startups aux Etats-Unis, il a découvert le TOP 5 des facteurs de succès pour une entreprise

 

Le graphique représente la création d’entreprise et leur durée de vie dans tous les domaines. Au bout de 5 ans , seulement entre 36 et 51% des entreprises existent toujours.

Ces données viennent des US mais le constat est similaire en France.

startup succés

 

top 5 des succès d’une entreprise

TIMING

Facteur #1  pour 42%

 

Souvent nous pensons en premier à l’idée. On se dit toujours avant de monter quelque chose: est ce que c’est une bonne idée?  Pourquoi l’idée est-elle autant au centre de nos préoccupations?

En réalité, il est important de se focaliser sur le timing: est ce que c’est le bon moment pour lancer ce service / cette solution? Est-ce qu’il n’est pas trop tôt ? Est-ce qu’il n’est pas trop tard ?

Pour savoir si c’est le bon moment pour lancer, il faut tester la solution auprès de potentiels clients. Il importe de savoir si c’est le moment pour eux d’acheter votre solution. Le meilleur moyen d’évaluer son idée est de regarder si vos prospects/clients sont prêts maintenant à acheter votre produit. Vous allez rapidement pouvoir savoir si le market/product fit est possible.

Faut-il se lancer dans les pays émergents ? Y a t-il une demande?Est-ce que je rentre sur le marché au bon moment ? Est-ce que la pénétration haut débit est suffisamment grande ? la pénétration mobile ? Faut-il encore attendre?

C’est les questions que peut se poser Rocket Internet (RI) lors d’une mise sur le marché dans un pays en développement pour une plateforme e-commerce.

RI a lancé des centaines d’entreprises à travers le monde mais n’est pas exempt d’échecs : avoir le financement, une bonne équipe, un bon business model n’est pas suffisant. Il faut arriver au bon moment.

Se focaliser sur le marché est un bon moyen de savoir si c’est le bon moment: s’il n’y pas de marché, c’est qu’il est trop tôt. S’il n’y plus de marché,c’est qu’il y a trop de concurrents et c’est donc trop tard.

L’échec de foodpanda au Vietnam et en Indonésie est l’exemple même d’un mauvais timing: le marché était déjà saturé, ils sont arrivés trop tard. Malgré le soutien financier de Rocket Internet, l’exit du marché était nécessaire pour éviter de continuer de gâcher les investissements.

 

TEAM / EXECUTION

Facteur #2 pour 32%

 

Le facteur numéro 2 est l’équipe. Il est primordial d’avoir une bonne équipe pour réussir en entreprise globalement. Avoir une bonne équipe, ce n’est pas seulement avoir une équipe diversifiée. On dit souvent que le triplet: école de commerce, école d’ingénieur ou informatique avec le dernier associé expert en produit est le triplet gagnant. En réalité, il n’y a pas de pair/triplet gagnant.

Avoir une bonne équipe, c’est avant tout selon moi avoir la même passion / même envie, des valeurs communes pour bâtir ensemble un projet cohérent. S’entourer de personnes que l’on apprécie est un bon moyen d’aller dans ce sens: ce sont des personnes qui ont en général des valeurs communes. Si l’équipe est complémentaire, alors tant mieux, elle en sera d’autant plus efficace. La relation entre les associés primera toujours

 

IDÉE

Facteur #3 pour 28%

 

La particularité de l’idée et le fait qu’elle soit unique ou non arrive seulement en 3ème position.

Il est clair qu’une bonne idée est un atout mais représente moins d’un tiers du succès des startups. Une bonne idée entre les mains d’une mauvaise équipe et au mauvais moment ne débouchera à rien.

BUSINESS MODEL

Facteur #4 avec 24%

 

Le business model n’est pas aussi important au lancement d’une entreprise. Bien sûr, il faut en avoir sous risque de jeter l’argent par les fenêtres mais il évolura sûrement en fonction des clients, de leurs réceptivité par rapport à certaines fonctionnalités, par rapport au produit, etc

Rien ne vous empêche de faire évoluer votre business model. Avoir un business model flexible est un réel avantage: pouvoir passer d’une offre freemium à premium selon les solutions que vous proposez et en lien avec vos clients est une vraie force.

Il peut donc être intéressant d’avoir un business model dynamique ou d’adopter un business model différent en fonction de l’offre que vous proposez: à l’exemple de linkedin.

linkedin business model

Linkedin a trois business model différent:

L’inscription Premium qui représente autour de 20% de son CA.

La solution marketing ( Linkedin Ads) représente un peu plus de 20%.

La Talent Solutions ( outil de recrutement pour HR) représente 60%.

 

FUNDING

Facteur #5 avec 14%

 

Enfin le financement vient en dernier. Puisque si les étapes précédentes sont validées à savoir un bon timing avec une bonne équipe, une idée pas trop mal et un business model qui tient la route, trouver du financement est chose aisée.

L’auteur prend l’exemple de airbnb qui s’est lancé dans une période économiquement difficile pour la population américaine. Les gens étaient dans le besoin et l’idée tombait à pic : ils ont eu un timing qui était parfait. Grâce à cela, ils ont pu convaincre facilement les clients potentiels les plus réticents de louer leur maison à un étranger.

En France, l’exemple peut se répéter sur BlaBlacar où l’entreprise a réussi à changer le mode de pensée classique où accueillir un étranger dans sa voiture ou dans son espace privée était un blocage.

Le covoiturage a réussi à être une alternative à cause de la médiocrité des alternatives qui se présentaient aux prospects : voyage en train mais cher & pas convivial, bus peu cher mais long et pas convivial, avion trop cher, etc …

 

Voici la vidéo de l’article: conférence TEDx animé par Bill Gross

 

 

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire